si vous ne visualisez pas cette page, cliquez-ici

La lettre d'information des adhérents du Club CIC International


 
Ils réussissent avec le club

Mars 2020, n°50

Le soleil se lève à l'est

Nombreuses sont les entreprises françaises qui établissent des relations commerciales avec les pays d’Europe Centrale et Orientale, qu’il s’agisse de vendre des produits ou de sourcer des matières premières. Russie, République tchèque, Slovaquie, Hongrie… Trois témoignages de l’aide précieuse apportée par les Bureaux de représentation CIC.

 

Sophie Armenier, Gérante du Domaine de Marcoux

Le Domaine de Marcoux, à Orange, est une entreprise viticole familiale qui produit en Châteauneuf du Pape, Côtes du Rhône, Lirac et Vins de France. L’exportation (USA, Brésil, Europe…) représente 60 % des ventes, tandis que les ventes françaises ciblent la restauration et les cavistes.

Dans quel but avez-vous sollicité une mission auprès du Club CIC International ?

Je cherchais à diversifier encore notre présence internationale. La Russie semblait représenter un potentiel, mais je n’avais jamais rencontré d’importateur/distributeur de ce pays, même sur des salons. Ma banque CIC m’a alors mise en relation avec Florence Mazzonetto, Chargée d’Affaires International et le Club CIC International. En 2017, grâce à la prospection menée par Nikita Stepanchenko du Bureau de représentation CIC de Moscou, une quinzaine d’importateurs ciblés a été très rapidement identifiée. En février 2018, j’ai participé, avec mon fils, à une mission Vins collective organisée par le Club CIC International, à l’occasion du salon du vin de Moscou. Mon objectif était de rencontrer les partenaires potentiels identifiés en 2017.

Quel bilan tirez-vous de cette expérience ?

J’ai apprécié la qualité d’accueil et de prise en charge par le Bureau CIC de Moscou. Accompagnée par une responsable russe, j’ai rencontré mes contacts au salon ou hors du salon et j’ai pu leur faire déguster nos vins envoyés à l’avance. Aucun n’a donné suite à court terme. Toutefois, ma démarche a porté ses fruits quelque temps plus tard. La responsable du Bureau CIC de Moscou avait poursuivi les investigations après le salon et intéressé un jeune importateur au profil atypique. Il a déjà passé quelques commandes pour des bars à vins en vue à Moscou et Saint-Pétersbourg, et est récemment venu visiter notre domaine. Les équipes françaises et russes du CIC ont vraiment été très efficaces !

www.domainedemarcoux.fr

 

Christian Duclos, Président de BCD

 A Bourg-en-Bresse, la société de négoce BCD (CA : 4,5 M€ - 9 salariés) vend des boyaux naturels et des épices destinés à la saucisserie. Les boyaux, achetés à des abattoirs, sont dégraissés, calibrés puis vendus à des professionnels et des particuliers, en France, Allemagne, Suisse, Italie…

Comment avez-vous été amené à partir en mission avec le Club CIC International ?

Face à une demande croissante, ma société doit aller toujours plus loin pour s’approvisionner en matière première. Les abattoirs français sont peu intéressés par cette activité très consommatrice en eau et exigeante en traitement des eaux usées. Après avoir élargi mon sourcing au Maghreb, à la Roumanie et à l’Ukraine, j’ai pensé à d’autres pays de l’Est. En 2018, ma banque CIC m’a parlé du Club CIC International. Après avoir participé à ses Réunions pays à Lyon et Mâcon, j’ai sollicité une mission individuelle pour explorer la République tchèque et la Hongrie, fin 2018. Dans chaque pays, j’ai été accompagné par une personne bilingue du bureau local de représentation CIC, très impliquée et qui connaissait bien le pays et mon dossier. J’ai apprécié l’organisation rigoureuse, le planning optimisé grâce à des contacts bien qualifiés et des rendez-vous très ponctuels. Pour la Slovaquie, fin décembre 2019, j’ai décidé d’assurer les contacts seuls, en m’appuyant sur le bureau CIC pour les prises de rendez-vous en amont et sur un road-book très bien fait !

Quel est le bilan de cette expérience ?

Ayant pour priorité l’excellence des produits, j’ai apprécié chaque voyage pour ses contacts humains in situ et ses échanges instructifs qui me permettent de me faire connaître voire de faire évoluer mes propres pratiques. Avant de concrétiser mes contacts fructueux par un flux d’affaires, j’ai attendu d’avoir réaménagé mon bâtiment de production, ce qui est maintenant chose faite. Je suis également prêt pour d’autres missions avec le Club CIC International !

www.christianduclos.fr

 

Céline Branquart, International Sales Manager de Rostaing

Basée dans l’Ain, La société Rostaing (CA : 24 M€), conçoit et produit des gants de protection techniques pour professionnels et particuliers, vendus dans de nombreux pays.

Pourquoi avoir fait appel au Club CIC International ?

En 2019, nous avons dû remplacer notre agent commercial qui opérait en République tchèque et en Slovaquie. Ayant rencontré le représentant du Bureau CIC de Prague lors d’une Journée Pays du Club CIC International organisée par Colin Dieudonné, Chargé d’Affaires International, nous l’avons missionné pour identifier des candidats en ligne avec notre cahier des charges. Il a publié des annonces fin août et nous a rapidement fait part de sa sélection solidement argumentée, ce qui m’a permis de rencontrer 5 candidats en octobre. Malgré un marché en tension (3 % de chômage), j’ai eu l’agréable surprise de constater que tous répondaient parfaitement à mes attentes. Par ailleurs, le Bureau CIC nous a fourni les informations marché indispensables pour faire une offre salariale adaptée, attractive mais raisonnable. La candidate retenue est en poste depuis début janvier 2020 et s’avère être un très bon choix !

Avez-vous expérimenté le savoir-faire des Bureaux CIC dans d’autres domaines ?

Oui, forts de cette expérience très réussie, nous avons fait appel au Bureau CIC de Casablanca, début 2020. Nous produisons certains gants au Maroc et voulions mesurer si le secteur industriel local représentait un débouché potentiel pour notre offre. Or, sans réseau, je ne parvenais pas à obtenir de rendez-vous auprès des décideurs. J’ai donc demandé au Bureau CIC de m’aider à évaluer notre offre auprès d’entreprises. En février, je me suis rendue sur place pour honorer les rendez-vous négociés (8 sur 2 jours !). L’organisation de la mission était parfaite, les contacts très bien qualifiés et représentatifs. Le potentiel de marché s’avère bien réel, grâce un nombre croissant d’entreprises sensibilisées à la sécurité du personnel, donc au port d’EPI1 de qualité. En avril prochain, Rostaing exposera donc au salon Preventica de Casablanca. Si tout se passe bien, nous confierons le recrutement d’un agent commercial Maroc au Bureau CIC, sans hésiter !

1 EPI : Equipements de Protection Individuelle

www.rostaing.com   


 
ESPACE adhérents
- Voir la carte des adhérents
- Je me connecte
- Voir la carte des adhérents
- Je me connecte

Archives de la lettre

2015

n°37 Octobre
n°38 Décembre

2016

n°39 Mars
n°40 Juillet
n°41 Octobre

2017

n°42 Février
n°43 Juin
n°44 Octobre

2018

n°45 Mars
n°46 Juillet
n°47 Novembre

2019

n°48 Mai
n°49 Novembre

2020

n°50 Mars
n°51 Octobre

VOS AVANTAGES CLUB

Recherche